Quelle est la différence entre l’esprit d’une personne riche et celui d’une personne pauvre ?

Quelle est la différence entre l’esprit d’une personne riche et celui d’une personne pauvre ?

Les pauvres regardent souvent le succès des autres avec mépris et envie

vous devez cesser de le faire, vous ne deviendrez pas cette chose que vous méprisez, comme disent les sages des tribus ‘Hona’ « Bénissez la chose que vous désirez ».

Les pauvres évitent de promouvoir leurs propres expériences et capacités,

ce qui peut être dû à de mauvaises expériences vécues par des personnes qui n’ont pas su trouver les bonnes manières pour se faire connaitre, comme perturber les autres à un moment inapproprié. Ou peut-être encore que ces mêmes personnes n’aient pas accepté le rejet… Sauf que ce modèle n’est pas un standard pour quiconque compte promouvoir ses compétences et ses expériences !
Les pauvres fuient les problèmes et tentent de les éviter et de ne pas les affronter,
alors que le secret du succès réside dans le capabilité de faire face aux problèmes, et de se développer pour les dépasser.

Les pauvres pensent qu’il est préférable de donner plutôt que de prendre.

Cette déclaration affaiblie la probabilité de la personne pauvre de recevoir plus d’argent. Mais attendez une moment… Quelle tromperie ! Cette affirmation est une pure absurdité, et celui qui l’a dit dans le contexte financier est un perdant, parce qu’avant de devenir offreur, toute personne se doit de recevoir au début. C’est l’une des raisons pour lesquelles les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent, non pas parce que les riches sont plus efficaces, mais parce qu’ils acceptent de recevoir.

Les pauvres préfèrent recevoir un salaire mensuel fixe, ou un salaire horaire.

Ils cherchent la sécurité qui, selon eux, vient du fait qu’ils savent que le même montant d’argent les attend à l’écoulement de la même période de travail. Autrement dit, ils pensent qu’ils méritent d’être récompensés pour le temps passé à faire leur travail, et non pas pour les réalisations qu’ils ont réussi à faire. En conséquence, ceci ne fait que les empêcher de devenir riche.
Face à un choix entre deux choses, le pauvre répond « Nous ne pouvons pas tout avoir », alors que le riche cherche à atteindre les deux. Par exemple, voulez-vous réussir une carrière ou entretenir une bonne relation familiale ? Voulez-vous vous concentrer uniquement sur votre travail, ou vous voulez vous divertir aussi ? Voulez-vous faire fortune ou faire le travail que vous aimez ? Sans trop y penser, le riche choisira deux choses à la fois, tandis que le pauvre hésitera entre les deux, et finira par ne choisir qu’une seule.
Les pauvres se concentrent sur leurs revenus mensuels ou quotidiens,
alors que la véritable mesure de la richesse n’est pas seulement ceci. En effet, l’équation de l’argent dépend de quatre paramètres qui sont : le revenu, l’épargne, les investissements et la simplicité. Le premier facteur, qui est le revenu, est crucial pour les pauvres, bien que l’épargne et sa bonne gestion soient l’étape principale à l’intégration du monde de l’investissement… Mais que signifie la simplification ? C’est le facteur le plus important pour faire fortune, or la plupart d’entre nous le néglige. C’est tout simplement la création d’un mode de vie dans lequel vous avez besoin de moins d’argent pour vivre.
Le pauvre travaille dur pour l’argent, contrairement au riche qui travaille intelligemment pour obtenir l’argent.
Les anciens sages disent : « Vous devez travailler pour un dollar, afin de gagner un dollar ». Il n’y a rien d’incorrect dans cette citation, sauf qu’elle ne nous dit pas ce que nous devons faire avec ce dollar obtenu. Seule notre réponse à cette question fera la transition d’un travail laborieux à un travail intelligent.
Les pauvres prétendent être incapables d’étudier par manque d’argent ou de temps
(ici je ne parle pas seulement des études universitaires), tandis que les riches investissent dans l’apprentissage et le développement : la connaissance est une force ; et la force donne le pouvoir d’agir.
Lorsque Harv Eker donnait sa formation « Avoir un esprit millionnaire », il était étonné de savoir que les gens en faillite étaient ceux qui disaient : « Je n’ai pas besoin de ce cours », ou « Je n’ai pas assez de temps », ou encore « Je ne peux pas me payer cette formation », alors que les participants étaient en majorité des gens riches : « Si je peux apprendre une nouvelle chose, ou développer ma personnalité même un petit peu, cela vaut bien de payer son prix », pensent-ils.
À la fin de cet article, je vous conseille de lire le livre de Harv Eker, « Les secrets d’un esprit millionnaire ». Ce que j’ai résumé dans cet article n’est qu’une partie des conseils et orientations pour le voyage vers la fortune, qui se trouvent dans le livre.

Share this post

37 thoughts on “Quelle est la différence entre l’esprit d’une personne riche et celui d’une personne pauvre ?

  1. Mon dieu, si c’est pas affligeant de lire ça…non ducon la pauvreté n’a rien a voir avec l’état d’esprit, mais avec la naissance et le fait de ne pas être une femme…aller les bolos, claquez votre fric de pauvre dans des conseils qui ne vous enrichirons pas du tout, lorsque l’on arrivera a un effondrement par la famine vous vous souviendrez de ces précieux conseils pour trouver de l’eau ou de la bouffe, aller les mecs, a plus, y’a qu’a se payer ce ramassi de merde…

    Reply
  2. Le riche est le pauvre aux esprits différents ,mais avoir du frics sans de bonnes idées,on est donc pauvre intellectuellement ,être pauvre et avoir des idées être riches intellectuellement, ces idées seront exploitées par les riches,voilà,dommage pour le pauvre.

    Reply

Post Comment